Page généré le 23/02/2024 07:17:35
Page généré le 23/02/2024 07:13:34

Chez soi : une odyssée de l'espace domestique

Chez Soi MollatPro.png
Publié le 11/07/2023
Un coup de coeur de Amandine - Découvrez un essai original et passionnant sur nos espaces domestiques !
Qu'en est-il de l'appropriation de nos intérieurs ? Chez soi nous surprend en nous amenant à réfléchir sur notre société en parlant simplement de nos appartements et maisons. Dès le départ, la journaliste rappelle en effet l'importance de nos espaces personnels, nos cocons, nos chambres à nous. Pourtant, l'heure est à l'adaptation avec des logements qui sont de plus en plus petits suite à une crise sociale urbaine et empêche donc une totale liberté. Ensuite, Internet a permis l'intrusion du public dans la sphère privée, révélant donc nos espaces intimes à tous. Enfin, si on parle d'habiter son intérieur, il s'agirait également de savoir avec qui le partager ?
 
Tant de questionnements passionnants dans ce livre cocon qui fait du bien et replace l'espace domestique comme ressource et protection face au monde extérieur.

Résumé

Selon l'auteure, la maison est un endroit où l'on peut se protéger, reprendre des forces, résister à l'éparpillement et à la dissolution. Elle montre également comment le monde extérieur pénètre l'espace intime et privé ainsi que la difficulté de profiter pleinement de son intérieur. Prix de l'essai des lecteurs de l'Hebdo 2015. ©Electre 2023

 

Chez soi
Une odyssée de l'espace domestique

Le foyer, un lieu de repli frileux où l'on s'avachit devant la télévision en pyjama informe ? Sans doute. Mais aussi, dans une époque dure et désorientée, une base arrière où l'on peut se protéger, refaire ses forces, se souvenir de ses désirs. Dans l'ardeur que l'on met à se blottir chez soi ou à rêver de l'habitation idéale s'exprime ce qu'il nous reste de vitalité, de foi en l'avenir.

Ce livre voudrait montrer la sagesse des casaniers, injustement dénigrés. Mais il explore aussi la façon dont ce monde que l'on croyait fuir revient par la fenêtre. Difficultés à trouver un logement abordable, ou à profiter de son chez-soi dans l'état de « famine temporelle » qui nous caractérise. Ramifications passionnantes de la simple question : « Qui fait le ménage ? » ; persistance du modèle du bonheur familial, alors même que l'on rencontre des modes de vie bien plus inventifs.

Autant de préoccupations à la fois intimes et collectives, passées ici en revue comme on range et nettoie un intérieur empoussiéré : pour tenter d'y voir plus clair et de se sentir mieux.

 

Bibliographie